Les autres vies
search
  • Les autres vies

Les autres vies

Guilmain William

228,80 €
TTC Livraison sous 30 jours

The edges of the world (les rebords du monde)

 

Cette série est le fruit de mes errances solitaires hivernales dans les champs et les forêts. J’ai débuté ce voyage afin de vider ma tête de toutes ces choses inutiles et délétères qu’on appelle « urgences » et qui gâchent nos vies. Je souhaitais me perdre afin de me trouver. Je voulais simplement oublier la peine et la mort. Marcher seul dans le silence et le froid m’a changé peu à peu. J’ai fait l’expérience de la solitude et parfois de l’épuisement. Pourtant je me suis rarement senti autant en paix.

Photographie de la série "Les rebords du monde". Technique ICM. 

Dimensions : 24 x 36 cm
Tirage : Tirage jet d'encre
Passe-partout : Avec passe-partout blanc cassé 40 x 50 cm
Quantité

  Garanties sécurité

Paiement sécurisé par Stripe

  Politique de livraison

Livraison sous 30 jours. Bien sûr, vous êtes tenu informé lorsque votre commande est expédiée !

  Politique retours

Retour possible sous conditions sous 30 jours (nous contacter)

The edges of the world (les rebords du monde)

 

Cette série est le fruit de mes errances solitaires hivernales dans les champs et les forêts. J’ai débuté ce voyage afin de vider ma tête de toutes ces choses inutiles et délétères qu’on appelle « urgences » et qui gâchent nos vies. Je souhaitais me perdre afin de me trouver. Je voulais simplement oublier la peine et la mort. Marcher seul dans le silence et le froid m’a changé peu à peu. J’ai fait l’expérience de la solitude et parfois de l’épuisement. Pourtant je me suis rarement senti autant en paix. La beauté, la sérénité, le silence et la solitude autour de moi me donnèrent l’impression d’être le seul humain restant au monde. J’ai vécu une harmonie quasi mystique avec la forêt, la neige et le ciel autour de moi. Derrière chaque montagne et bosquet je me demandais si un nouveau monde allait s’ouvrir devant moi. J’ai arrêté d’appartenir à ce monde qui s’écroule pour atteindre un autre monde. Comme en transit. J’ai réalisé que je ne voyageais pas au travers du paysage mais au travers de mon âme afin de trouver ma propre identité, ma vraie Nature. Lors ce genre de voyage on expérimente l’infinité, les craintes et les ténèbres de son esprit. Dans ce genre de voyage on cherche à atteindre les limites du monde. Telle fut mon odyssée.

 

 

Par delà les plaines immenses,

Au travers des forêts qui se dérobent,

Passer le Styx, corridor des âmes.

Les autres vies au-delà.

Peut-être nous reverrons nous,

Aux rebords du monde.

                                                     
                                                                    Photographie de la série "Les rebords du monde". Technique ICM. 

GUILMAIN-AUTRESVIES

Fiche technique

Support
Papier Bright White Rag 310g Hahnemühle
Commentaires (0)